mode_edit

SANKPAY, l’application révolutionnaire de transfert d'argent au Burkina Faso.


InnovationPublié le 06/02/2021



SANKPAY, l’application révolutionnaire de transfert d'argent au Burkina Faso.

 

Les banques ou les mobiles money ? La question se pose dans un contexte où, bien que le taux de bancarisation progresse dans la consommation monétique, l'écrasante majorité des transactions en Afrique subsaharienne est réalisée via des solutions mobiles dont la cadence d'innovation s'accélère.

 

Si le mobile money a su se rendre indispensable en Afrique et bousculer les habitudes de consommation, les solutions existantes n’en restent pas moins contraignantes. Qu’il s’agisse de Orange Money ou de MOBICASH pour ne citer que ces deux-là au Burkina Faso, les services mobiles money demeurent en effet liés à un opérateur mobile, sans aucune interopérabilité avec des exigences tarifaires contraignantes pour des populations qui peinent à « joindre les deux bouts ».

 

Sank entend justement faire tomber ces barrières et décloisonner le marché. Propulsé par des jeunes Burkinabés avec à sa tête Jules Khader Kabore qui n’est d’ailleurs pas à son premier coup d’essai dans le domaine du numérique (Coucou), Sank à l’image d’un des plus grands Hommes politiques du Burkina (Thomas Sankara) révolutionne le domaine des paiements mobiles en permettant  à tout utilisateur de transférer en toute simplicité de l’argent sans aucun frais, donc des transferts d’argents gratuits.

 

On pourrait définir simplement SANK comme une application mobile (disponible sous Android et IOS) de transfert d’argent.

 

Mais quelle est la différence entre SANK et les mobiles money des opérateurs au Burkina Faso et autres solutions proposées par les banques et autres entreprises ?

Tenez-vous bien, SANK vous permet de transférer de l’argent gratuitement à toute personne au Burkina même ceux ne disposant pas de compte sur l’application. Des transferts sans frais, jusque-là aucune solution de mobile money au Burkina vous offre cet avantage qui est considérable quand on connait le pouvoir financier de la majorité de la population.

Et ce n’est pas tout, vous avez la possibilité de pendre des prêts sur l’application après avoir effectué au moins cinq (05) transferts d’au moins 100F à des numéros différents. Là vous vous dite que c’est incroyable et révolutionnaire, mais ce n’est pas encore finit comme avantages ; SANK vous facture que 2% sur tout retrait (là ou des opérateurs vous facture jusqu’à 7%), des frais de retrait ni fixes ni échelonnés. Vous ne payez que ce que vaut votre argent.

 

Au regard de tous ces avantages, le moins que l’on puisse dire c’est que SANK est une application à haute valeur-ajoutée, une nouvelle approche des transactions financières électroniques qui vient révolutionner l’univers du Mobile Money au Burkina Faso.

 

Comment ça fonctionne et où trouver SANK ?

Vous pouvez télécharger gratuitement SANK sur Play store (cliquez ici) et sur App Store (Bientôt disponible).

Une fois l’application installée vous serez agréablement surpris par la simplicité et l’originalité de cette dernière. Il vous faudra par la suite créer un compte avec votre numéro de téléphone et votre CNIB en quelques minutes. Enfin commencez à envoyer de l'argent même si le destinataire n'a pas de compte SANK. Tout cela est gratuit. Avec SANK, vous ne payerez plus jamais pour envoyer de l'argent au Burkina Faso.

 

Pour le moment les points de retrait SANK sont uniquement à Ouagadougou (dont le siège est situé à SankBusiness à Ouagadougou – Ouaga 2000, non loin de la grande mosquée de Kanazoé) mais les promoteurs assurent que des partenariats sont en train d’être noués pour étendre les points de retraits dans les autres villes du Burkina.

 

Pour plus d’informations :

Siege de SANK : ici

Site officiel de SANK : ici

Application : ici

Contact : 00226 70 80 06 60 / support@gocoucou.com

 

SANK, la liberté financière au Burkina Faso


Partagez ce article



Commentaires

  • person gredey

    Projet noble bon vent pour la suite

  • person Eva

    Application géniale. Je la télécharge tout de suite. Par ailleurs, l'article est très bien rédigé : simple et compréhensible. Bravo !

  • person Anonyme

    La révolution en marche

  • person Jules Kadher

    Franck tu es le meilleur! Bon vent à Sank et que vive la révolution.



Commentez cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

person
email
message